Capitaine Bill Robertson

Le Capitaine Bill Robertson

William Branton Robertson est né le 2 décembre 1936 en Georgie. Il a grandi pour une grande part à la Nouvelle Orléans où il est aussi allé à l’université. Il est devenu ingénieur et a travaillé en tant que tel pendant des années. Bill s’est impliqué en Scientologie dans le début des années 60. C’est à cette même époque que son intérêt pour les affaires humaines a commencé. Dès qu’il en a eu l’occasion, Bill a obtenu une couchette sur un cargo partant pour l’Angleterre pour rejoindre le courant montant de la Scientologie à l’époque. Il est arrivé à Saint Hill en 65 et s’est inscrit en tant qu’étudiant sur le Briefing Course. Il était très excité par tout ça et a mis consacré toute son énergie sur le sujet dès le début.
La première fois que Bill a rencontré Hubbard, c’était peu de temps après être arrivé à Saint Hill. Lui et d’autres étudiants s’étaient introduits en douce dans la chapelle pour faire une séance de jazz improvisée à la guitare. Ron, qui avait entendu les sons, est entré et s’est joint à eux. Il emprunta une guitare et leur apprit une série de chansons légères de pirates dont il se souvenait sur toute la piste. Il avait travaillé comme ingénieur à la construction de sites de missiles et à d’autres projets secrets du gouvernement, mais il avait alors commencé à réaliser que ce n’était pas une façon de s’occuper des problèmes du monde. Les nouveaux étudiants ne réaliseraient que plus tard, à leur grand étonnement, qu’ils avaient alors rencontré le fondateur de la Scientologie.
Bill a bientôt rejoint le staff et a été nommé responsable des domaines (Estates). Il a aussi travaillé comme auditeur pendant cette période, après avoir fini son cours de Classe VII. Plus tard il a été l’un des premiers à s’impliquer dans l’Organisation Maritime nouvellement formée au début de 1967. Il est devenu ingénieur en chef sur le premier bateau, « l’Enchanteur » et a continué dans de nombreuses autres fonctions. Pendant de nombreuses années à l’Organisation Maritime, Bill a joué le rôle de Capitaine sur le vaisseau amiral, « l’Apollo ». Hubbard lui a attribué le rang de Capitaine qu’il n’avait accordé qu’à sa propre femme, Mary Sue. Ensuite, Bill n’a plus été connu que sous le nom de « Capitaine Bill ». L’Organisation Maritime offrait de nombreuses aventures et Bill était de la plupart. Hubbard était vraiment impressionné par les qualités de missionnaire de Bill. S’il y avait une situation difficile et totalement désespérée, Bill était un des meilleurs à envoyer pour aller la régler. Par conséquent, Bill a terminé un nombre impressionnant de missions dans des environnements divers et variés. Il a travaillé comme Officier Commandant dans la plupart des organisations majeures de l’époque. Nul doute qu’il a contribué à être le fer de lance du sujet maintes et maintes fois. Bill était le type de personne qui fonçait en avant quelle que soit l’opposition. Bien sûr, ça ne pouvait pas toujours se faire sans pertes et il se retrouvait souvent à marcher sur quelques pieds. Mais pour obtenir que le travail soit fait, il a gagné beaucoup de respect. Hubbard lui a accordé le titre de « Kha-Khan », signifiant la clémence pour 10 peines de mort, ce qui correspond dans l’Eglise au fait d’être déclaré SP. Bill a utilisé plusieurs de ces « vies » au cours de sa carrière à l’Organisation Maritime.
En 1981, après qu’Hubbard ait disparu et perdu le contact avec l’organisation, Bill s’est impliqué dans la recherche de ce qui n’allait pas avec l’Eglise. Sa théorie était qu’elle avait été infiltrée et que les agents du gouvernement en avaient pris le contrôle.
La purge massive par l’église de ses membres clés a suivi peu après en 82.
Bill n’a pas hésité longtemps avant de commencer à construire des activités dans le champ indépendant. Il est parti en Europe et a démarré un comité OT pour faire en sorte que les indépendants bougent sur des projets de 4ème dynamique. A partir de 85, il s’est à nouveau remis à travailler sur la tech. Il a formé un réseau peu serré de centres de délivrance connus en tant que Ron’s Orgs. Aujourd’hui, il y a 15-20 centres partout en Europe dans ce réseau, la plus grande organisation de délivrance indépendante jusqu’ici.
En entraînant des terminaux de délivrance et en produisant des matériaux techniques, Bill a beaucoup contribué à établir un champ indépendant solide en Europe. Il a développé une impressionnante série de Niveaux Avancés pour continuer le Pont qui était déjà disponible. Une grande quantité de matériaux écrits, bandes et vidéos s’ajoutent maintenant au fonds de technologie existant. Ceci inclut le Secteur 9, les livres de Teegeeack et une série de conférences et de séminaires qui couvrent la tech de base ainsi que les sujets comme la télépathie et les OVNIs.
L’amour de la musique a toujours été très important pour Bill. Dans les quelques dernières années (de sa vie), il a produit une série de 19 albums de musique de différentes sortes, générées par ordinateur. Ses compositions les plus populaires sont inspirées de musiques qu’il avait connues dans des civilisations passées sur cette planète et d’autres.
Bill a vécu dans divers endroits partout en Europe, dont l’Allemagne, l’Espagne et la Suisse.

 
Thanks to Free Templates